Nettoyage/entretien

Une trompe entretenue peut être transmise sur des générations. Il est cependant nécessaire de respecter quelques petites règles d’entretien. La première : nettoyer votre trompe le plus souvent possible afin d’empêcher l’oxydation de s’installer car sa présence, à moyen terme (quelques années voire quelques mois), peut engendrer des dégâts (fissures, perçage, …).

Les causes de l’apparition d’oxydation sont l’humidité et le froid ou les fortes chaleurs qui accélèrent le processus. Après une prestation sous la pluie, on évitera de ranger sa trompe dans l’étui, lui préférant un endroit sec et ventilé.

Nettoyage intérieur

Quelques fois par an, sans attendre que la trompe soit bouchée, un décrassage interne fera le plus grand bien. Vous trouverez, chez certains facteurs, des embouchures modifiées qui peuvent recevoir une arrivée d’eau de type tuyau d’arrosage ou tuyau de douche. Nettoyer à l’eau chaude et sans trop de pression. N’ajoutez aucun produit !

Si votre trompe est bouchée, vous pouvez nettoyer la branche de l’embouchure avec un écouvillon doux sans toutefois en abuser (possibilité de formation d’un bouchon au fil des ans).

Nettoyage extérieur

On en a parlé plus haut, c’est l’oxydation qui engendre des dégâts sur une trompe. Il faut nettoyer dès qu’elle commence à s’oxyder.

En lavage à sec, parmi les produits conseillés par les facteurs, on retrouve le Sidol, le Miror Formule Cuivre ou le Brasso Duraglit. Il suffit alors de frotter la trompe soigneusement avec un chiffon imbibé, de laisser agir, puis d’enlever le produit en frottant avec un chiffon sec.

Au niveau des lavages à l’eau, autant certains facteurs de trompes lui sont favorables, autant d’autres le déconseillent ! En effet, l’eau s’infiltre entre les tubes et, selon Pierre de Surrel dans sa notice d’entretien, « joue le rôle d’un électrolyte entre le métal et la surface oxydée et accélère la destruction des parois non-visibles du métal« .

Ne nettoyez pas le noir de votre pavillon. Sur les trompes artisanales, il s’agit d’un bronzage mat assez fragiles qu’il faut laisser se patiner avec le temps. Sur les trompes industrielles, dont le noir est « brillant », un chiffon humide fera largement l’affaire.

Outre l’entretien régulier, essayez de limiter les chocs au maximum, le débosselage répété ayant pour conséquence un affaiblissement du métal.