Questions d’auditeurs

Les couleurs des tenues ont-elles une signification ?

Chaque groupe a ses propres couleurs. Elles se caractérisent par le choix de couleurs pour la veste, les parements et le gilet. Lorsqu’un groupe accueille des sonneurs portant des tenues différentes, c’est simplement parce que ces sonneurs appartiennent à d’autres groupes et qu’ils ont décidé de sonner ensemble. Dans ce cas, certains sonneurs portent une tenue noire qu’on appelle “tenue d’invité”.

 

Comment faites-vous pour changer de notes ?

Le son provient d’une vibration des lèvres dans l’embouchure. Le changement des notes se fait essentiellement par variation de pression. Pour atteindre certaines notes non naturelles, les sonneurs bouchent en partie le pavillon de l’instrument pour hausser la tonalité d’un demi-ton. On appelle alors ces notes “tons bouchés”.

 

Faut-il s’entraîner souvent ? Est-ce un instrument difficile ?

La pratique de la trompe de chasse demande un entraînement quotidien sans lequel il est pratiquement impossible d’évoluer, d’atteindre ou de maintenir un niveau correct. La trompe est une discipline exigeante au même titre que les autres instruments de musique, avec ses particularités, sans nécessairement présenter ni plus ni moins de difficultés.

 

Est-ce qu’il faut beaucoup de souffle ?

Contrairement à une idée reçue, les sonneurs ne soufflent pas fort dans une trompe de chasse. Une trompe très forte en volume sera moins élégante qu’une trompe souple et légère. Cependant, une certaine quantité d’air est requise pour sonner d’où l’apprentissage, dans les premières leçons que reçoit un apprenti sonneur, de techniques adaptées de respiration et de gestion de la quantité d’air.

 

Est-ce un instrument réservé aux chasseurs ?

Pas du tout. Beaucoup de sonneurs ne sont pas chasseurs mais une partie importante de l’histoire de la trompe est liée à la chasse depuis qu’elle y sert de moyen de communication. Dès lors, beaucoup de chasseurs tombent amoureux de l’instrument et se lancent dans son apprentissage. La trompe dispose aussi d’un répertoire de chasse (une cinquantaine de fanfares d’animaux et de circonstances) et de répertoires musicalement plus aboutis composés de pièces de fantaisie et de liturgie.

 

Pourquoi sonnez-vous de dos et pas face au public ?

Tout simplement parce que le pavillon de la trompe est dirigé vers l’arrière et envoie le son dans ce sens… Le public entend donc mieux lorsqu’il se situe derrière le sonneur…

 

Pourquoi certains morceaux sont-ils si courts ?

Les fanfares de chasse sont courtes car écrites dans un but de communication et pour être sonnées à cheval. Outre ce répertoire, il existe de nombreuses pièces écrites pour la trompe dont la durée est supérieure à 3 minutes. Nous vous invitons à en découvrir lors de nos concerts.

 

En prestation, pourquoi n’enchaînez-vous pas les morceaux les uns à la suite des autres ?

Lors de l’exécution de nos morceaux, la pression de l’embouchure à pour conséquence une certaine fatigue de la musculature des lèvres. Il faut donc un « temps de repos », qui peut être assez court, entre chaque morceau sonné. Mais cela ne nous empêche pas d’assurer des prestations sur des journées entières.

 

Faut-il connaître la théorie musicale pour sonner de la trompe ?

Si l’apprentissage des bases techniques de la trompe peut se faire sans connaissances particulières, le moment où le sonneur ressent l’envie d’apprendre la théorie arrive bien vite : lire une partition, découvrir des fanfares inconnues, construire une voix d’accompagnement, arranger un morceau, …, autant d’éléments qui sont nécessaires à la vie du sonneur et des groupes. Les fanfares qui composent nos répertoires sont des morceaux de musique et le sonneur a beaucoup d’intérêt à en intégrer les principes de fonctionnement, comme tous les autres instrumentistes…

 

Les trompes basses sont-elles différentes ?

Non, toutes les trompes partagent les mêmes caractéristiques techniques. Par contre, les bassistes utilisent une embouchure d’un diamètre supérieur permettant un accès plus aisé aux notes graves.

 

Quelle est la différence entre cor et trompe de chasse ?

À une certaine époque, les deux termes étaient indifféremment utilisés pour décrire le même instrument.  Aujourd’hui, une distinction est faite entre la trompe de chasse, l’instrument que nous pratiquons, et le cor de chasse.  Accordé en mi bémol, celui-ci dispose d’une coulisse d’accord (petit tube intérieur modifiant la tonalité) sur la branche d’embouchure. La trompe de chasse, elle, est accordée en ré et n’est équipée ni de coulisses, ni de pistons.

 

Un cor de chasse (Photo Wikipédia)